• La bande du citoyen

Je vais essayer au travers de cette page de faire un petit exposé pouvant servir de guide du débutant. Une brève mise à l'étrier, qui normalement devrait permettre à un profane absolu de se procurer, installer et mettre en fonctionnement son matériel radio en comprenant ce qu'il fait.

Il y a quand même lieu de prendre bien le temps de lire l'article et éventuellement de prendre des notes. Car en une seule page, je vais survoler de très nombreuses notions toutes aussi importantes les unes que les autres.

Si vous êtes un habitué des ondes, il n'y aura certainement rien de nouveau pour vous ici.
Cet article n'est certainement pas exhaustif et n'a pas vocation d'être un précis de la radio. Je ferai emploi de beaucoup de raccourcis et de généralités. Il est donc inutile, sauf grave coquille, de me faire remarquer telle ou telle imprécision.
Néanmoins, pour demander des approfondissements, pour diverses questions ou simplement partager avec moi votre nouvelle expérience, vous pouvez me contacter par Email à l'adresse f4ieb(arobase)coraelys.fr

• La CB, vers l'infini et au delà

La CB permet de discuter librement avec des personnes de notre choix equipés du même matériel, dans un rayon de quelques km jusqu'a quelques dizaines de km selon différentes conditions, on appel ça le trafic local. Cet usage peut se révéler pratique et convivial, on l'utilise beaucoup en mobile lors de sorties en 4x4, de convois en camping-car, de discussions de groupe au niveau d'une ville, et dans le domaine pro chez les routiers, les carrières, les agriculteurs etc ...

Mais ce qui rend la CB magique, et qui attire de si nombreux adeptes à travers le monde, c'est cette tendance qu'ont les ondes à se propager en rebondissant dans les hautes couches de l'atmosphère pour retomber à plusieurs centaines de km voire plusieurs milliers de km du point d'émission. Grâce à cela, on peut contacter des gens Français ou étrangers un peu au hasard des ondes. Ca c'est le trafic DX (DX pour Distance inconnue).
Dans la pratique, c'est assez compliqué de prévoir à quel endroit du monde peuvent arriver les ondes, et c'est précisément ce qui fait le charme de la CB, car beaucoup de paramètre ont une influence la dessus tels que l'heure, la saison, la météo, le type d'antenne, le cycle du soleil et ses orages magnétiques entre autres.

• Rappels concernant la reglementation en France

Ce n'est pas très drôle comme entrée en matière. Mais avant de parler de quoi que ce soit concernant la CB, il est important de définir ce que l'on peut faire et ne pas faire. L'usage est libre mais il est très reglementé.
Les condition d'exploitation sont définies dans l'arreté du 31 mars 1992, et l'on peut résumer simplement les principales en quelques ligne.

Pour une installation CB :
  • Le poste doit être homologué et non modifié ni débridé.
  • Le traffic est autorisé uniquement sur 40 canaux normalisés entre 26.960MHz et 27.410MHz.
  • La puissance maximale est de 4W.
  • Les amplificateurs de puissance sont strictement interdits.
  • Seule la phonie est autorisée, en mode AM, FM ou USB/LSB.
  • L'antenne ne doit pas avoir un gain supérieur à 6dB par rapport au doublet demi-onde.
  • Il est interdit de placer les antennes d'émission à l'intérieur, sur les balcons ou les facades des immeubles.
  • Les installations autonomes telles que les relais et les balises entre autres, sont interdites.

Aussi, et c'est absolument important pour ne pas déteriorer l'image des cibistes auprès du reste des gens. la station ne doit pas causer de brouillages ou perturbations pour d'autres services. Le plus connu de ces brouillages possibles est celui causé sur les televisions (et la TNT n'arrange pas le problème). Mais bien d'autres services peuvent être victimes. Et les circonstances causant des perturbations peuvent se produire de manières insoupçonnées, surtout si certaines des conditions de la liste ci-dessus ne sont pas respectées.

La loi, dans ses textes, prévoit des sanctions assez lourdes pour le non respect de ces conditions. entre autres, la confiscation du matériel et des amendes à 5 chiffres.
Les affaires sont toutefois assez rares et ne concernent que les tres grosses infractions.

Pour ma part, je met un point d'honneur à respecter ces conditions. Cela ne veut pas dire que je suis forcément d'accord avec toutes ces limitations, Biensûr, comme tout le monde, j'aimerai bien légèrement plus de puissance, plus de gain des antennes, la légalisation des canaux supérieurs, et l'autorisation de la télégraphie et modes numériques. Mais la loi c'est la loi.
Et puis au dela de ça, j'ai plus de satisfaction à réussir un contact avec les limitations imposées, tampis si mon journal est moins rempli.

Maintenant, je ne blâme pas celles et ceux qui choisissent une autre voie et d'autres usages.
Je sais tout à fait comprendre à quel point il peut être frustrant d'être à ce point limité dans la pratique d'un hobby. Que diraient les cyclistes si les velos ne pouvaient avoir que deux vitesses ? Que diraient les pécheurs si le moulinet était interdit ? Ou les amateurs de karting si seuls les karts à pédales étaient autorisées ?
D'autant plus que, dans la pratique, l'usage hors limites de la CB reste largement toléré et non controlé de nos jours par les autorités. Tant que vous ne faites pas l'objet d'une plainte pour brouillage, tout va bien.
Mais pour les nouveaux, le choix doit être fait en connaissance de cause. Aussi, je me limite par choix personnel dans la rédaction de l'article à ne proposer que des solutions légales.

Dans tout les cas, je n'aurai aucun apriori quelque soit le type de matériel en face, mais si vous me voulez dans votre journal, il faudra venir me chercher sur les canaux autorisés.

• Qu'est ce qu'il faut ? et combien ça coute ?

question difficile car cela dépend de ce que vous voulez faire. Alors on va étudier plusieures mises en situation avec quelques estimations d'achat de matériel dans le commerce (prix moyenne gamme). Je vais poser ici des termes qui vous seront peut être inconnus, mais ils seront expliqués dans les chapitres suivants.
Ce sont des exemples pour donner des idées d'installations adaptées et des ordres de grandeur de prix, je ne suis affilié à aucune marque ni aucun vendeur. Des centaines de variantes sont possibles selon vos goûts et votre budget.

Une installation mobile pour convoi 4x4, camping-car ou usage pro :
Dans ce cas qui est le moins cher, il nous faut juste un poste AM/FM et une antenne mobile avec base magnetique, une antenne de 1.5m est un bon compromis encombrement/performances. Attention dans le cas des camping-cars si il est en fibre, prevoir une antenne dite "marine" sans plan de masse. Nous avons donc :
- un poste Président Teddy : 79 €
- une antenne Président ML145 : 59 €

Une installation mobile pour contacts en longue distance :
Même constitution que précedemment, mais il va falloir monter en gamme, pour le poste, nous passerons sur un multimode, et l'antenne devra faire au minimum 2m avec fixation par perçage dans la carrosserie pour de meilleures performances (attention sous les ponts).
Vous aurez donc :
- un poste Président Mc Kinley ASC : 239 €
- Une antenne paris dakar II : 109 €

Une installation fixe :
Pour pratiquer la CB dans le confort de la maison, nous allons composer une station haut de gamme avec une grande antenne à placer sur le pignon, et on devra ajouter un cable coaxial pour relier l'antenne au poste ainsi qu'une alimentation pour faire fonctionner ce dernier.
Il vous faudra :
- un poste Président Mc Kinley ASC : 239 €
- un microphone astatic pour base : 109 €
- Une antenne SuperLemm 5/8eme : 139 €
- Une alimentation linéaire 13.8V 5A : 54 €
- 10m de cable coaxial RG58 avec PL259 : 20 €
- un filtre passe-bas : 35 €
- un ROSmetre / Wattmetre : 19 €
- un cordon de coaxial : 8 €

• Quel poste choisir ?

A vrai dire, le poste n'a pas une très grande importance. Ils sont tous sont capables d'accomplir des liaisons locales et DX. Et d'ailleurs votre premier poste ne sera peut être pas votre choix, mais celui qui sortira de votre grenier.
Néanmoins, vous vous imaginez bien qu'avec les postes les moins chers, vous pourrez vous sentir assez vite limités si vous vous prenez au jeu de la radio.

Le marché se divise principalment en deux gammes, les postes dits "AM/FM" car ils ne disposent que de ces deux modes de modulation, et les postes dits "multimodes" un peu plus complets.

Les postes AM/FM sont souvent moins chers et un large choix est disponible chez les revendeurs. Ils sont parfaitement adaptés pour êtres installés à bord des véhicules. Et pour faire du trafic local en mobile, la fonction squelch automatique des postes récents est un plus non négligeable en terme de confort.
Je conseille quand même de viser à minima dans le milieu de gamme pour avoir un peu de filtrage contre les parasites ainsi que quelques possibilités de réglage.

Les postes multimodes, qui sont le haut de gamme de la CB, donc bien plus chers, sont caractérisés par la disponibilité des modes de modulation USB et LSB. Ils ont le plus souvent un meilleur filtrage et disposent de toutes les possibilités de réglage permettant de tirer le plein potentiel de la CB.
De nos jours le choix pour un poste multimode récent et homologué est assez restreint. Seule la marque président en propose avec le Mc Kinley ASC, le Jackson II et le Grant II.

Au cours de vos recherches, vous verrez beaucoup de postes multimodes tels que le Lincoln2+, le CRT 6900, 7900 ou encore le 9900 entre autres. Mais prenez garde, ces postes vendus sous l'appellation CB n'en sont pas vraiment. Ce sont en fait des postes radioamateurs pour la bande des 10m, ou plus exactement des CB déguisées en postes radioamateurs, car les radioamateurs utilisent rarement ce type de matériel. L'acces à la bande CB nécessite une modification. C'est une pirouette de la part des fabriquants pour contourner le processus d'homologuation et proposer des caractéristiques plus alléchantes que ce que la loi permet. donc retenez bien que les fabriquants ne se mettent pas hors la loi, ils compte sur vous pour vous y mettre vous-même.

Autrement, il faut s'orienter sur le marché de l'occasion. les postes des années 80/90 tels que president Jackson I, Superstar 3900, president Grant I, midland Alan 88, midland 7001 etc restent de bonnes références.
Mais attention à ne pas vous faire plumer, ces postes anciens, surtout si ils ont été débridés, peuvent tomber en panne à tout moment. Et les pieces maitresses de certains sont maintenant introuvables.
Alors vous voyez vôtre budget. Mais pour un poste multimode vieux de 30 ans, mon avis personnel c'est maxi 50 euros si il est en bon état.

Et pour aller plus loin, vous trouverez chez Roger78 à peu près tout ce qu'on peut trouver sur le marché (et aussi ce qui est introuvable d'ailleurs).

• Le choix de l'antenne

Vaste sujet que le domaine des antennes. Et qui a son importance. A tel point qu'il aurait peut être même fallu aborder ce sujet avant les postes. Car si votre budget est limité, il est surement bien plus important de soigner le système antennaire. Un proverbe radioamateur dit "Tant vaut l'antenne, tant vaut la station".

quand on parle d'antenne, il faut absolument parler de la longueur d'onde. car c'est elle qui défini fondamentalement les dimensions que doit avoir l'antenne.
Comme analogie, on peut s'imaginer les ondes comme les vagues produites à la surface de l'eau après y avoir jeté un caillou. La longueur d'onde, c'est simplement la distance parcourue par une onde au cours d'une seule ondulation (une vague).
La longueur d'onde est liée à la fréquence, ansi, la longueur d'onde est extrèmement grande pour les fréquences basses et elle diminue au fur et à mesure de l'augmentation de la fréquence. on peut la calculer facilement grâce à la formule : 300/F (F est la fréquence en Méga Hertz, le résultats est en mètres).
Pour la bande qui nous intéresse, entre 26.960MHz et 27.410MHz, la longueur d'onde va de 11.12m à 10.94m. En général nous prendrons la moyenne de 11m.
Une notion très importante à avoir toujours en tête est que la longueur de base d'une antenne est la demi-onde (quelques détails techniques font qu'en réalité il faudra faire légèrement plus court mais je ne rentrerai pas dans notions trop complexes).
Un fois cela dit, vous verrez des antenne que l'on appelle quart d'onde, mais l'antenne dans sa globalité fait bien intervenir la demi-onde pour fonctionner. D'autres sont dites 5/8eme d'onde ou encore 7/8eme d'onde, dans ces cas, on exploite les propriétés des ondes pour donner du gain aux antenne, mais en contrepartie il faut mettre des systemes pour adapter l'ensemble au poste.
De cela on déduit qu'une antenne d'une dimension donnée, fonctionnera sur une seule fréquence, ou pour être plus précis, elle fonctionnera bien sur une certaine plage de fréquence de quelques centaines de kHz à quelques MHz autour de la fréquence centrale.
Pour une même fréquence de fonctionnement, il est possible de raccourcir l'antenne en lui mettant des bobines (self) ou divers moyens d'adaptation. Mais sachez que raccourcir une antenne se paie toujour par de moins bonnes performances. On peut ne pas avoir trop le choix comme par exemple sur les véhicules, ou si vous n'avez qu'un tout petit jardin, mais visez toujours le plus proche possible de la demi-onde.

Une deuxiemme notion à connaitre, c'est le gain. De manière simple, le gain traduit la directivité d'une antenne, c'est à dire sa capacité à concentrer sa puissance dans une seule direction. L'analogie la plus proche est la lampe, placez une lampe seule au milieu d'une piece, elle eclairera partout faiblement. Mais si vous mettez un réflecteur à coté, elle éclairera fortement mais d'un seul coté de la pièce.
Ou alors on peut placer notre réflecteur au dessus de la lampe, et la ce sera bien éclairé partout au niveau du sol mais tout noir au plafond.
Le gain d'une antenne est exprimé en deciBels. C'est un rapport qui permet de la comparer avec une antenne sans gain. Retenez que 3dB c'est un rapport de 2, 6dB un rapport de 4 et 10dB est un rapport de 10.
Ce qui veux dire qu'en théorie, envoyer 4W dans une antenne qui a 3dB de gain est équivalent, dans la direction la plus favorable, à 8W dans une antenne sans gain.
Les autres directions subissant au contraire une attenuation, ce qui est la encore un avantage pour les directives. On comprend vite l'importance d'avoir un peu de gain vu que notre puissance est limité par la loi. Et vu que même le gain est limité par la loi à 6dB, nous savons déjà que notre équivalent théorique compte tenu du gain est de 16W au max.
Enfin pour ce qui est des antennes vendues dans le commerce, soyez mefiant sur les valeurs de gain mentionnées, ce sont souvent des chiffres largement exagérés pour faire mieux vendre.

Ensuite, Il y a plusieurs points essentiels à considerer pour guider le choix, nous les verrons successivement : la polarisation, le type de trafic recherché, l'environnement proche.

Commençons par la polarisation. Basiquement, les ondes émises par une antenne ont deux sens possibles, vertical ou horizontal.
En trafic local, donc pour des distances de quelques dizaines de km au maximum, Tous les correspondants doivent utiliser la même polarisation. On utilise dans ce cas la polarisation verticale car c'est ce qui est le plus simple à mettre sur les véhicules.
Par contre, pour le trafic DX longue distance, la polarisation prend moins d'importance carnous l'avons vu plus haut, en DX les ondes rebondissent dans l'atmosphère. Lors de ces rebonds, les ondes ont tendance à voir leur polarisation changer plus ou moins.

Concernant le type de trafic, nous avons vu que pour faire en local, il faut une antenne verticale. Et meme mieux, il faut que cette antenne soit la moins directive possible. Mais cela ne veux pas dire sans gain, selon la fabrication de l'antenne, son rayonnement peut être plus ou moins concentré sur l'horizon.
Pour le DX, on utilise plus souvent des antennes horizontales et directives car elles sont souvent mieux optimisées pour concentrer le maximum de puissance dans une seule direction et au plus près de l'horizon. Mais ce n'est pas non plus obligatoire et l'on peut quand même reussir des DX avec une simple verticale

Après, pour l'environnement proche, enfin quand je dis proche, c'est la zone de quelques centaines de mètre à quelques km de l'antenne. Pour l'environnement immédiat, nous verrons cela au prochain chapitre.
Donc, l'environnement proche, c'est principalement la topographie de votre région, si c'est en zone urbanisée ou si il y a des grosses usines par exemple.
Le batiments en ville, les forets et les montagnes sont des obstacles pour les ondes, il faut dans ce cas des antennes avec un angle de tir sufisamment haut pour passer au dessus, Avec pour limite, que selon les conditions de propagation, passé un certain angle, les ondes ne peuvent plus être réfléchies par l'atmosphère et se sauvent dans l'espace.
Tandis qu'en plaine, vos antennes peuvent viser le plus près possible de l'horizon pour des communications à plusieurs milliers de km. de la France métropolitaine, vous pourrez atteindre la Réunion, la Guadeloupe entre autres. Et des OM qui parlent le francais au Canada, Portugal, Maroc, etc si vous avez de la chance.

Pour faciliter votre choix, je vais lister sur cette page les principales antennes utilisées en CB. Il en existe un large choix dans le commerce, et certaines peuvent être construites par vous-même si vous êtes bricoleur et un peu soigneux.
Et dans tous les cas, je vous déconseille fortement l'usage d'antennes mobiles pour mettre en fixe chez vous, au risque de déceptions dues au mauvaises performances. Une antenne mobile c'est fait pour être sur une véhicule, pas sur un rebord de fenetre, ni sur une jante, ni un poteau ou je ne sais quoi d'autre.

• Le bon cable coaxial

Avoir un poste et une antenne, c'est bien, mais il manque encore un élément important : du cable coaxial pour les relier ensembles.

Pour le choix du coaxial, La caractéristique qui nous interesse le plus c'est la perte que subit le signal.
Cette perte est exprimée en deciBels pour une longueur donnée et à une fréquence donnée. Les pertes augmentent avec la longueur et la fréquence (pour nous c'est 27MHz, nous regarderons pour 30MHz).
C'est à ce moment qu'il faut se méfier de ce qu'on lis sur les sites de vente, certains donnent les pertes pour 100m, d'autres pour 30m par exemple. Parfois chez un même revendeur, les caractéristiques fournies ne sont pas les mêmes d'un produit à l'autre. Alors ouvrez bien vos yeux pour faire le bon choix.

Il y a deux sortes de cable que l'on utilise principalement en CB, le RG58 et le RG213. En plus de ça je rajoute le H155 que j'utilise car c'est un intermédiaire. Voyons leurs caractérisques avec le tableau ci-dessous.

RG 58 H 155 RG 213
Pertes pour 100m
à 30MHz
8 dB 4.5 dB 3.6 dB
Diametre du cable 5.2 mm 5.4 mm 10.3 mm
Rayon de courbure 25 mm 35 mm 100 mm
Coefficient de
vélocité
0.66 0.79 0.66
Prix moyens
par metre linéaire
0,8 €/m 1.4 €/m 2.4 €/m

Le RG58 est un cable bon marché, souple et légers, mais il pèche à cause de ses pertes qui deviennent vite prohibitives avec un peu de longueur. Au contraire, le RG213 paie ses faibles pertes par son poids, sa rigidité et son prix. Pour ma part j'opère avec une qualité intermédiare tant en pertes qu'en prix (surtout car je l'utilise aussi pour d'autres application en radioamateur).
Pour faire le meilleurs choix, il faut considérer la longueur dont vous aurez besoins. Donc rapporter les pertes pour 100m à votre longueur. ce qui est assez simple, du RG58 perdra 0.8dB pour 10m, 1.6dB pour 20m, 2.4dB pour 30m etc.
De mon avis très personnel, je considère qu'un cable n'est plus pertinent au delà de 2.5dB de pertes car cela correspond à sacrifier 45% de la puissance en pertes.
Enfin bon, n'ayez pas non plus trop peur de ce chiffre, il peut paraitre énorme, et il l'est dans l'absolu, mais la difference de signal chez votre correspondant ne sera quasiment pas perceptible à l'oreille. Et pour justifier le passage sur une gamme supérieures, il faut que la différence de pertes soit significative, si l'écart final pour une longueur donnée est inférieur à 2dB, ne sacrifiez pas votre argent (mais vous pouvez vous faire plaisir si votre budget le permet).
Dans tout les cas, pour des longueurs inférieures à 30m en CB, ce qui est le cas de 90% des stations, ne vous prenez pas la tête, du RG58 fait très bien l'affaire.
Lors de votre achat, pensez à demander au vendeur d'installer sur le cable les prises PL259 pour le raccordement des équipements.

Un dernier point ici, vous entendrez surement des opérateurs vous conseiller de respecter des longueurs très précises pour le coaxial. N'en tenez pas compte. Si votre antenne est correctement réglée, la meilleure longueur est celle qui va de l'antenne au poste, pas plus, pas moins. et une difference de ROS se révelant avec des longueurs differentes peut démonter soit l'imprecision du ROSmètre, soit un défaut du coaxial ou alors un mauvais fonctionnement de l'antenne.

• Installer et régler sa station

Je pense que vous en savez assez à présent pour procéder à l'installation et au raccordement des équipements. Je me focaliserai ici sur une installation fixe.
Il faut en premier lieu installer votre antenne. il faut dans la mesure du possible, la mettre le plus haut et le plus dégagé possible. Mais prenez garde au plan d'urbanisme de votre commune, il peut y avoir des restriction dans certaines zones. De plus, toutes installation dépassant la hauteur de 12m nessécite une déclaration préalable, et la fixation sur la maison peut aussi demander déclaration.
Pour la CB, placer la base de l'antenne à 5m de hauteur est un minimum pour s'assurer des performances correctes. et dans la mesure du possible, essayez de ne pas avoir de masse (surtout metalliques) proche.
L'installation peut se faire sur le pignon de la maison, sur une cheminée, sur un mat dans le jardin ou encore tendue entre la maison et un grand arbre dans le cas des filaires.

A ce moment précis, je ferai un petit aparté, et ne saurai que trop vous conseiller de faire une pause d'au moins quelques jours ou mieux, une ou deux semaines avant de continuer l'installation. Laissez votre antenne telle quelle sans rien branché dessus.
Je sais que l'attente vous semblera interminable. mais le but de ceci est de piéger vos voisins qui se sentiront soudainement pris de migraines chroniques, ou qui se mettront à trouver toutes sortes de problemes possibles leur causant des perturbation dans la réception TV.
Croyez-moi, voir leurs têtes décomposées au moment ou vous leur expliquerez que cette antenne n'a jamais servie, ça n'a pas de prix. et surtout, en n'ayant réelement pas utilisé le matériel, vous serez absolument sur d'être face à de la mauvaise foi.
Vous serez alors en position de force pour trouver une voie diplomatique et leur faire accepter votre hobby dans la bonne entente.

Ensuite, une fois les voisins calmés, connectez votre coaxial et mettez le en place jusqu'a l'endroit où sera placé le poste. Mais évitez si possible de lui faire longer sur de grande distance les cable coaxiaux de TV, les cables reseau RJ45 et même les cables électriques de la maison car dans certains cas, il peut y avoir des echanges de perturbations entre les différents cables. Ce serai bête d'avoir des coupure internet ou de reception TV lors des passages en émission.

Enfin, dernier point à considérer, l'alimentation electrique du poste, ce sera un bloc d'alimentation spécifique CB délivrant 13.8V. Si vous utilisez du matériel homologué, une puissance de 5 Ampères suffit amplement. Par contre, pour du matériel plus pluissant et/ou si vous branchez des accessoires en même temps, il faudra prévoir la puissance suffisante. A titre d'information, un poste délivrant 100W en sortie (soit 250 à 300W de consommation) se contente d'une alimentation de 22A.

Le moment est venu de mettre en route les équipements. banchez la prise PL259 du coaxial sur la prise correspondante du poste. Connectez les fils rouge et noir sur le bloc d'alimentation en prenant bien garde de respecter la polarité, le rouge sur le rouge et le noir sur le noir, pour ne pas faire sauter le fusible.
Tout est prêt vous pouvez allumer le poste. Mais surtout, ne passez pas tout de suite en émission. Avant de lancer vos premiers appels, il faut controler le ROS.

Abordons un peu la notion de ROS (SWR en anglais).
Il est un terme important pour le comprendre, c'est l'impédance. L'impédance est la combinaison en courant alternatif de la résistance et de la réactance, ele s'exprime en Ohm. Nos postes émeteurs sont conçus pour débiter leur puissance sur une impédance de 50 Ohm, les cables coaxiaux dont nous avons parlés plus haut ont une impédance de 50 Ohm, et les antennes doivent s'approcher le plus possible de cette même valeur, je dis "le plus possible" car les influences que recoivent les antennes font qu'il n'est pas toujours facile de l'atteindre.
Partant de cela, et sans rentrer dans les formules que vous pourrez trouver partout sur le net et dans les livres. Le ROS (Rapport d'Ondes Stationnaires) Permet de qualifier l'adaptation de l'antenne au cable coaxial. On écrit le ROS sous la forme "x:1", où x est le rapport d'adaptation. Par exemple, si l'on a une antenne de 75 Ohm au bout de notre coaxial 50 Ohm, le ROS sera de 1.5:1, une antenne de 100 Ohm sur ce même cable aura un ROS de 2:1 et ainsi de suite. A l'inverse, une antenne de 25 Ohm sur notre cable aura aussi une ROS de 2:1.
Dans la pratique, quand il n'est pas possible d'atteindre l'adaptation parfaite de 1:1, on évite de dépasser le seuil de 2:1.
De manière simplifiée, le défaut d'adaptation fera qu'une partie de la puissance ne sera pas admise par l'antenne et retournera vers le poste. Un ROS de 2:1 correspond à 10% de la puissance qui fait demi-tour.

Cela peut poser plusieurs problemes :
  • Le cable coaxial peut se mettre à rayonner, causant des perturbations dans les appareils proches (QRM, TVI, BCI).
  • Le retour de puissance peut faire chauffer l'etage final du poste jusqu'a le faire griller dans le pire des cas.

L'opération de contrôle du ROS étant assez importante, je détaille la procédure sur une page dédiée

Enfin, pour la mise en service du poste et le préparer à son premier fonctionnement, je vous propose de consulter la page dans laquelle je décris les principales fonctions des poste CB

• L'indicatif personnel

Après ces quelques gros pavés, nous pouvons nous arreter un instant sur un sujet un peu plus légers.
Lors des echanges par la radio, on s'identifie avec un "indicatif", c'est une courte serie de chiffres et de lettres. Pour l'usage en CB, les indicatifs n'ont rien d'officiel, on peut les choisir et se les attribuer nous même. Contrairement à la pratique du radioamateurisme qui nécessite un examen et suite auquel on reçoit un indicatif officiel délivré par l'état.
La seule condition est que les indicatifs CB ne doivent pas ressembler aux indicatifs officiels (lettres/chiffre/lettres), par habitude, les indicatifs CB sont de la forme chiffres/lettre/chiffres et commencent par 14 pour la france.

Vous avez deux solutions pour le choix de votre indicatif. Soit vous le choisissez vous même, soit vous intégrez un groupe existant afin de vous faire attribuer un indicatif ayant les lettre communes avec d'autres cibistes.
Vous pouvez même avoir plusieurs indicatifs si vous le souhaitez.
L'essentiel est de s'assurer qu'un indicatif ne soit pas déja pris par quelqu'un d'autre. Et cela n'est pas toujours simple car il n'existe pas de base de donnée de recensement. Vous pouvez faire une recherche sur le net mais cela ne sera pas forcément fructueux. Déjà verifier si vos lettres ne correspondent pas à celles d'un groupe.

J'utilise pour ma part 2 indicatifs distincts, un personnel 14GD323 que l'on prononce 14 GOLF DELTA 323. Et un second par l'intermédiaire du groupe KM, 14KM6004, celui-ci promeut une utilisation éthique, conviviale et légale de la CB.

• Les bases du trafic

Le moment est arrivé, vous êtes fin prêt, tout est installé, le poste est allumé et réglé. Prenez un cahier et un crayon pour pouvoir noter dans le feu de l'action les indicatifs et les prénoms qui se suivent.
Il est temps de faire votre premier tour de galette, c'est à dire parcourir l'ensemble des canaux pour trouver de l'activité.
Pour maximiser vos chances, vous pouvez insister plus sur l'écoute du canal 19 qui est habituellement utilisé par les routiers et automobilistes. ou le canal 27 qui est le canal d'appel des stations fixes. On entend souvent des stations Italiennes ou Espagnoles qui passent très fort en LSB entre les canaux 30 et 40, Les allemands se retouvent souvent en FM vers les canaux 30 à 33, et quand la propagation est là, les Américains seront de la partie en AM sur le canal 6.
Avec les membres du groupe KM dont je fait parti, nous lançons des appels en USB sur le canal 32.

Parfois on n'entend rien, alors ne vous découragez pas, la CB est une affaire de patience et l'on passe beaucoup de temps à écouter. La bande des 11m s'ouvre et se ferme en fonction de plusieurs paramètres liés principalement à l'activité du soleil.

Et vous pouvez aussi lancer vos propres appels, il ne faut pas hesiter à prendre le micro. Souvent des opérateurs sont occupés à d'autres activités mais laissent un poste allumé en écoute, soit sur le canal 19 sur le 27 ou sur le canal d'appel de leur groupe, ou encore en mode scan automatique.
Une manière classique de lancer ses appels est de dire "appel général, appel 11m, ici 14XX123, 14XX123 lance appel et repasse à l'écoute". Simple clair et efficace. Vous pouvez aussi vous inspirer de ce que vous entendez sur les fréquences. Là encore, faites preuve de patience, ne vous attendez pas à un contact dans les premières secondes. Relancez appel en laissant quelques secondes d'attente. Vous pouvez parfois répéter inlassablement pendant plusieures dizaines de minutes avant de recevoir une réponse.

La patience finit toujours par payer. Au bout d'un moment vous verrez s'enchainer vos premiers contacts, aussi apelés QSO.
La CB offre une grande liberté dans le contenu de nos conversation contrairement à la radioamateur, mais il y a pour la plupart des contact une base commune, où l'on se présente un peu, on donne nos appréciation sur la qualité de la transmission et l'on décrit nos stations respectives. Nous allons voir cela plus en détail.

Le plus important à savoir, c'est comment bien décrire la qualité de tranmission, on dit "donner un report".
En phonie on donne par convention un nombre à deux chiffres, le premier étant la compréhensibilité du message à votre appréciation sur une échelle de 1 à 5. Et le second est la force du signal lu sur le S-mètre du poste de 1 à 9.
Ainsi, dans le cas d'un signal très fort et parfaitement compréhensible, vous passerez un 59.
Dans certains cas, la force du signal reçu peut varier à cause de la propagation parfois capricieuse, c'est le fading (abrégé par QSB). Vous pouvez l'indiquer à votre correspondant.

Ensuite ce qui vos conditions de trafic, c'est à dire le matériel que vous utilisez. donnez le modèle de votre poste, sa puissance, si vous utilisez le micro d'origine. Et parlez aussi de votre antenne, son type et la manière dont elle est installée.
Souvent vous serez amené à recontacter les mêmes opérateurs, Vous pouvez ainsi avoir des informations sur l'efficatité de telle ou telle évolution de votre station par rapport au contacts précédents.

Enfin pour tout le reste, mis a part votre présentation rapide avec le prénom, l'indicatif, et le lieu d'emission. Vous pouvez être amené à parler de n'importe quoi, c'est au gré des relations que vous nouerez.

Pour vous aider dans vos échange, vous pouvez consulter le glossaire avec la signification des principales expressions et abréviations utilisées en CB. J'ometrais volontairmeent les clichés des années 80, pour me concentrer sur ce qui est réellement utilisé de nos jours.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

• A propos de cette page

Début de la rédaction : 18 Juillet 2022
Dernière mise à jour : 22 Août 2022

Sources et pages connexes :

[Retour en haut de page] [Retour sur l'accueil]